Le chauffe-eau solaire : fonctionnement, entretien, prix, etc.

chauffe eau solaire
Le chauffe-eau solaire individuel (CESI) fonctionne à l’aide de l’une des cinq sources d’énergie renouvelable, à savoir le soleil. Comment fonctionne-t-il, quelles sont ses différences avec le modèle thermodynamique, et quel est le coût de son installation ? Nous vous apportons les réponses sur cette page. N’hésitez pas à consulter cet annuaire afin de contacter un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et bénéficier d’aides de la part de l’Etat.

Quel est le principe de fonctionnement d’un chauffe-eau solaire ?

Pour qu’un chauffe-eau solaire fonctionne, les rayons du soleil chauffent un liquide caloporteur (le plus souvent de l’eau) grâce aux capteurs thermiques présents dans un panneau solaire. Le principe est le même avec un chauffage solaire.

Ce liquide caloporteur est ensuite envoyé au chauffe-eau, dans un serpentin afin de chauffer l’eau présente dans la cuve de stockage (le ballon d’eau chaude sanitaire). C’est un échangeur thermique qui transmet les calories du soleil à l’eau sanitaire. Après avoir diffusé sa chaleur, le fluide retourne au niveau du panneau afin d’être chauffé de nouveau, en circuit fermé.

Un système d’appoint intégré ou séparé de l’installation prend en charge le chauffage de l’eau lorsque l’ensoleillement n’est pas suffisant pour obtenir un réel confort thermique.

Qu’est-ce qu’un kit de chauffe-eau solaire ?

Le kit de chauffe-eau solaire est un ensemble comprenant :

  • -Les capteurs solaires capables de couvrir jusqu’à 80% des besoins en production d’eau chaude sanitaire.
  • -Les éléments de tuyauterie calorifugés (isolés) et étanches nécessaires à faire circuler le liquide caloporteur du système. Ces tuyaux composent le circuit primaire.
  • -La cuve de stockage calorifugée, dont l’installation s’effectue soit au sein de la maison, soit à proximité des panneaux solaires.

Quelles sont les différences entre les chauffe-eaux solaire et thermodynamique ?

Voici les caractéristiques spécifiques à chaque dispositif :

  • -Le chauffe-eau solaire fonctionne à l’énergie entièrement gratuite du soleil. Ce qui signifie qu’hormis le coût de l’installation, le dispositif est très économique. Il n’est pas nécessaire de dépenser de l’argent pour être fourni en énergie, ce qui permet de bénéficier d’une situation d’autonomie à l’égard des fournisseurs d’énergie.
  • -Le chauffe-eau thermodynamique, de son côté, est un appareil de haute performance énergétique nécessitant une alimentation électrique afin de fonctionner. Néanmoins, il fonctionne sur le principe d’une pompe à chaleur aérothermique, en captant les calories présentes dans l’air afin de chauffer l’eau sanitaire. Les économies sur la facture d’eau chaude sont donc importantes, jusqu’à 70% par rapport à un appareil électrique classique.

Les deux dispositifs fonctionnent donc à l’aide d’une énergie renouvelable et inépuisable. Les modèles solaires sont néanmoins plus performants, puisque les économies réalisables sont de l’ordre de 75%.

Comment entretenir un chauffe-eau solaire ?

S’il n’est soumis à aucune obligation, l’entretien du chauffe-eau solaire est recommandé afin de prolonger la durée de vie de l’appareil et de le maintenir en bon état de fonctionnement. Le professionnel en charge d’entretenir le dispositif doit procéder à une vérification de la pression du liquide caloporteur, de la solidité de l’installation solaire sur le toit, ou encore du degré d’isolation thermique des tuyauteries.

Quel est le prix d’un chauffe-eau solaire ?

Le prix d’un chauffe-eau solaire indépendant est compris entre 2 500 et 7 000 euros. Les travaux d’installation, quant à eux, coûtent entre 200 et 3 000 euros. Notez qu’un système combiné, réunissant à la fois la production d’eau chaude sanitaire et le chauffage, coûte entre 13 000 et 25 000 euros.

Pour vous aider à financer cette dépense onéreuse, vous avez la possibilité de bénéficier du Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) et de l’éco-prêt à taux zéro (PTZ). Le CITE est une déduction fiscale de 30% calculée sur des dépenses plafonnées à 8 000 ou à 16 000 euros selon la composition du foyer. Les intérêts de l’éco-PTZ sont quant à eux financés en totalité par l’Etat.

Il vous suffit d’utiliser notre annuaire afin de trouver un prestataire qualifié RGE et de répondre à l’éco-condition nécessaire pour être éligible à ces aides financières.