L'installateur solaire RGE

Comment trouver un installateur solaire RGE fiable près de chez vous

L’installateur solaire équipe des logements, comme son nom l’indique, avec des panneaux solaires photovoltaïques ou thermiques. Ces dispositifs utilisent l’une des cinq énergies renouvelables (avec l’hydraulique, l’éolien, la géothermie et la biomasse), ils sont donc respectueux de l’environnement et permettent de réaliser des économies d’énergie.

C’est pourquoi l’Etat a mis en œuvre des mesures incitatives telles que l’éco-prêt à taux zéro et le CITE (Crédit d’Impôt Transition Energétique). Pour y être éligible, vous devez répondre au critère d’éco-conditionnalité obligatoire depuis le 1er janvier 2015, à savoir recourir aux services d’un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). N’hésitez donc pas à utiliser notre annuaire pour trouver le vôtre !

Quelles sont les caractéristiques d’un chauffe-eau solaire ?

Il faut distinguer les équipements photovoltaïques, qui produisent de l’électricité, et les appareils thermiques, qui captent la chaleur du soleil.

Les panneaux solaires thermiques mis en place par un installateur solaire captent les rayons du soleil et en tirent de la chaleur afin de chauffer un liquide caloporteur. Ce fluide caloporteur est ensuite envoyé directement au chauffe-eau solaire et passe dans un serpentin afin de produire de l’eau chaude sanitaire. Il revient ensuite au niveau des panneaux solaires et recommence un cycle au sein du circuit, tandis que l’eau chaude est utilisée lorsque les occupants du domicile en ont besoin.

Ce type d’installation nécessite notamment un ballon d’eau chaude (aussi appelé cuve de stockage) dont le volume varie selon la composition du foyer et les besoins en matière de consommation d’eau. Il existe dans le commerce des kits solaires permettant de disposer de sa propre installation autonome et d’être en situation d’autoconsommation.

Pourquoi installer un chauffage solaire ?

Le principe de fonctionnement d’un système de chauffage solaire est similaire à celui d’un chauffe-eau. Concrètement, les capteurs thermiques intégrés aux panneaux captent la chaleur du soleil pour la transmettre au liquide caloporteur, qui circule ensuite dans les tuyaux de l’installation pour rejoindre un plancher chauffant. Ce dispositif fonctionne à l’aide d’une dalle de béton qui recouvre le circuit d’eau chaude. De cette manière, la chaleur est diffusée de manière continue.

L’énergie en provenance du soleil est en total libre accès. Cela signifie qu’en dehors du coût de l’installation, il est totalement gratuit d’avoir recours à cette ressource. Le prix de cette intervention varie entre 10 000 et 15 000 euros pour une installation de 10m², et entre 20 000 et 25 000 euros pour une installation de 20m².

Il en résulte un impact positif sur le montant des factures énergétiques. Il est en effet possible d’opter pour un plancher basse température (avec une température de liquide caloporteur comprise entre 20 et 45 °C, doit au minimum moitié moins que dans le cas d’un appareil de chauffage classique) et d’ainsi réduire considérablement la consommation d’énergie, pour un confort thermique identique.

Faire appel à un installateur solaire pour mettre en place un système solaire combiné

Le système solaire combiné (SSC) se caractérise par la possibilité qu’il offre de produire de l’eau chaude sanitaire tout en chauffant l’habitation. Seules conditions pour pouvoir en bénéficier : posséder au préalable un circuit de chauffage fonctionnel et disposer d’une surface minimale de 12 m² sur la toiture pour l’installation des panneaux solaires.

Le prix d’un SSC oscille entre 13 000 et 20 000 euros selon la taille de l’installation et de la surface à chauffer. Pour compenser cet investissement, l’Etat a mis en place deux aides cumulables, auxquelles vous pouvez être éligible en sélectionnant l’un des installateurs solaires RGE de notre annuaire :

  • -CITE : une déduction fiscale au taux de 30% s’appliquant sur des dépenses maximales de 8 000 euros pour une personne seule et de 16 000 euros pour des foyers composés de deux personnes sujettes à une même imposition.
  • -Eco-prêt à taux zéro : un emprunt au montant maximal de 30 000 euros. Ses intérêts sont payés, dans leur totalité, par l’Etat.
Trouver un pro à : Paris, Rennes, Lyon, Bordeaux, Nantes, Nice, Brest, Lille, Grenoble, Marseille, Aix-en-Provence, Tours