L’isolation des planchers bas

isolation planchers bas
L’isolation des planchers bas constitue l’un des travaux d’isolation thermique de la maison les plus importants afin de réduire les pertes de chaleur. Consultez cette page afin d’en savoir plus à propos de cet ouvrage et de ses spécificités. Et n’hésitez pas à utiliser notre annuaire pour contacter un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et ainsi être éligible à des aides majeures de l’Etat en faveur des économies d’énergie.

Qu’est-ce qu’un plancher bas ?

Le plancher bas est le sol le plus bas de la maison, c’est-à-dire qu’il se situe au dernier étage et qu’il n’existe aucun niveau supplémentaire en-dessous. Cela signifie que seule la partie supérieure de ce plancher est au contact avec une zone chauffée. Pour l’ADEME (agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), les planchers bas sont responsables de 7 à 10% des déperditions thermiques d’une maison.

Il s’avère alors nécessaire de réaliser des travaux d’isolation des sols afin de limiter les déperditions thermiques provoquées par les échanges de chaleur avec le sous-sol. Il existe pour cela deux techniques :

  • -L’isolation par le bas, qui consiste à fixer le matériau isolant sous la face intérieure du plancher. Des isolants souples comme des isolants rigides conviennent à ce type de travaux.
  • -L’isolation par le haut, plus complexe, implique de rehausser les seuils de portes et d’effectuer la réfection du plancher. L’ouvrage consiste à placer un isolant sur le plancher avant de le recouvrir avec un revêtement de sol.

En quoi consiste l’isolation des planchers bas sur terre-plein ou vide sanitaire ?

Il existe plusieurs manières d’isoler un plancher bas de plain-pied ou sur un vide sanitaire non accessible, dont voici la liste :

  • -L’isolant est posé sur un sol existant avant d’être recouvert par un revêtement, tel qu’un parquet, un carrelage ou du lino.
  • -Sous Chappe ou sous dalle flottante, l’isolant est positionné par-dessus le sol existant, avant de couler un dallage par-dessus.
  • -Avec des travaux de drainage des fondations ou d’isolation des murs par l’extérieur, il est possible d’installer un panneau isolant non hydrophile au niveau du soubassement.
  • -Si le sol n’est soumis à aucune humidité ni infiltration, il est possible de mettre en place une chape isolante.

Quelles sont les spécificités de l’isolation de plancher bas sur cave ?

Il faut procéder à l’isolation du plafond d’un sous-sol afin d’isoler le plancher bas surplombant la cave d’une habitation. La cave n’est pas destinée à être chauffée, mais l’occupant limite ainsi les déperditions thermiques. L’isolant à privilégier pour ce genre de travaux est la plaque de polystyrène extrudé. L’isolation du plafond consiste dans un premier temps à traiter ses éventuels problèmes d’humidité, avant d’encoller l’envers de la plaque isolante et de la mettre en place sur le plafond.

En cas de surface irrégulière, il est possible de recourir à une ossature métallique recouverte de plaque de plâtre. L’isolation des murs peut compléter cet ouvrage.

Quelles sont les aides de l’Etat pour l’isolation de planchers bas ?

L’isolation des planchers bas est éligible au Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) ainsi qu’à l’éco-prêt à taux zéro (PTZ) :

  • -CITE : il s’agit d’une déduction fiscale au taux de 30% sur des dépenses éligibles plafonnées à 8 000 euros dans le cas d’un foyer composé d’une seule personne, et à 16 000 euros dans le cas d’un couple soumis à une imposition commune. Ces seuils sont majorés de 400 euros pour toute personne à charge supplémentaire, enfant ou personne âgée de plus de 65 ans.
  • -Eco-PTZ : un emprunt bancaire destiné à des ouvrages de rénovation écologiques, dont le montant maximal est de 30 000 euros. Ses intérêts sont payés en totalité par l’Etat.