La chaudière à haute performance énergétique

Les chaudières alimentent le circuit de chauffage d’un logement en liquide caloporteur afin que les radiateurs et autres éléments de chauffe diffusent de la chaleur à l’intérieur des pièces. Une chaudière à haute performance énergétique (HPE) se caractérise par une efficacité énergétique saisonnière (ETAS) au moins égale à 90%. N’hésitez pas à utiliser notre annuaire pour entrer en contact avec un professionnel RGE.

Qu’est-ce qu’une chaudière à haute performance énergétique ?

La chaudière à haute performance énergétique possède par définition un rendement élevé. Ce rendement est le rapport entre la quantité d’énergie restituée et la quantité d’énergie consommée. Ici, il s’agit de la chaleur restituée pour chauffer le fluide calorigène du circuit de chauffage, et la quantité de combustible consommé.

Ce type de chaudières ne perd donc au maximum que 10% de l’énergie consommée pour chauffer la maison ou l’appartement. Leurs performances sont supérieures à celles des chaudières classiques, dont le rendement avoisine les 75%.

Qu’est-ce qu’une chaudière à condensation au gaz ?

Les modèles les plus récents et les plus performants sont la chaudière à condensation et la chaudière à basse température :

    • Basse température : ces appareils utilisent un fluide calorifique, en l’occurrence de l’eau, dont la température est très inférieure à celle des chaudières classiques. Leur utilisation ne nécessite donc pas autant de combustible qu’un dispositif classique. En parallèle, la surface d’échange de la chaleur caractérisant les radiateurs basse température est plus importante que dans le cas de radiateurs classiques, ne sacrifiant donc pas le confort thermique de l’occupant.
    • Condensation : une chaudière à haute performance énergétique par condensation, contrairement aux modèles classiques, va se servir des fumées et de la vapeur générées par la combustion afin de récupérer de la chaleur. C’est par refroidissement que ces vapeurs sont condensées, et la chaleur ainsi récupérée est utilisée pour chauffer le fluide calorigène circulant dans les tuyaux du système de chauffage afin d’alimenter les radiateurs. C’est le cas de la chaudière à condensation au gaz ou au fioul.

Le rendement énergétique d’une chaudière basse température est d’au moins 90%, tandis que celui d’une chaudière à condensation dépasse les 100%.

Quelles sont les différences entre chaudière à condensation au fioul ou au gaz ?

C’est le combustible qui différencie la chaudière à condensation au fioul domestique de celle fonctionnant au gaz. Les performances ne sont pas non plus les mêmes, puisqu’un appareil au fioul permet de réaliser jusqu’à 20% d’économies d’énergie par rapport à un modèle classique, tandis que ces économies sont de l’ordre de 25 à 30% dans le cas d’un appareil au gaz.

Notez que le prix des chaudières à condensation au gaz est compris entre 3 000 et 8 000 euros, contre des prix variant de 5 000 à 10 000 euros dans le cas d’un modèle fonctionnant au fioul.

Qu’est-ce qu’une chaudière à micro-cogénération ?

Le principe de la chaudière à micro-cogénération provient du milieu des entreprises, et était initialement utilisé par celles qui consomment le plus d’énergie. La cogénération consiste à produire, à partir d’une même source d’énergie (un même combustible type gaz ou fioul), de l’électricité et de la chaleur.

Contrairement à des systèmes classiques qui perdent la chaleur issue de la production d’électricité, la chaudière à cogénération la récupère afin de l’exploiter en la transmettant à un liquide caloporteur. Ce fluide caloporteur alimente ensuite un circuit de chauffage ou un système de production d’eau chaude sanitaire.

Le rendement énergétique d’une chaudière à micro-cogénération peut dépasser celui d’une chaudière à condensation au gaz, ce qui en fait un dispositif très performant, à l’origine de véritables économies sur les factures énergétiques.

Trouver un pro à : Paris, Rennes, Lyon, Bordeaux, Nantes, Nice, Brest, Lille, Grenoble, Marseille, Aix-en-Provence, Tours